derrière le scandale, la tourmente financière et industrielle

RÉCIT – Les déboires médiatiques et politiques du géant des Ehpad entraînent la défiance des investisseurs, alors que le groupe doit refinancer sa dette.

Depuis dix jours, Orpea est dans l’œil du cyclone. Les Fossoyeurs, le livre-enquête décrivant un «système» Orpea, fait de repas et protections «rationnés» et de pratiques financières frauduleuses, a cloué l’entreprise au pilori. À deux mois de l’élection présidentielle, le gouvernement a lancé une enquête administrative et financière dans les établissements du groupe. Chaque candidat y va de ses propositions pour transformer le secteur des Ehpad et le rendre plus transparent. L’entreprise, dont l’entourage dénonce une «machine à broyer médiatique», se prépare à des plaintes de familles de résidents et d’organisations syndicales.

Derrière cette affaire se profile un autre risque pour l’entreprise: celui d’un accident industriel et financier. Le géant européen des Ehpad, qui avait relevé début novembre de 6 à 9 % ses prévisions de croissance annuelle, visant 4,27 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2021, est tombé de son piédestal. Le coup est dur pour Orpea qui a fait de la montée…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici