un dialogue entre peinture et couture

Marie Gicquel, édité par Laura Laplaud
11h46, le 04 février 2022

Dans six musées parisiens dont le musée d’Orsay et le Louvre, les créations du célèbre couturier Yves Saint-Laurent sont exposées dans les collections permanentes. Une initiative pour souligner l’influence des peintres dans l’œuvre du couturier mais aussi pour permettre aux visiteurs de redécouvrir ces collections souvent éclipsées par les expositions.

C’est une exposition inédite : celle d’Yves Saint-Laurent
. Pour le 60e anniversaire du premier défilé de sa maison de couture, les tenues du créateur sont exposées dans les musées de la capitale. Des robes, des vestes et des smokings inspirés des grands peintres. Le Centre Pompidou, le Musée d’Art Moderne de Paris, le Musée du Louvre, le Musée d’Orsay, le Musée national Picasso-Paris et le Musée Yves Saint Laurent Paris s’associent pour accueillir ses plus belles pièces et rendre hommage au styliste disparu en 2008.

Les liens du couturier avec l’art

Yves Saint-Laurent baignait dans l’art. Entre son appartement, à deux pas du musée d’Art moderne de Paris, tapissé de Warhol et de Goya et son bureau aux centaines de livres sur la peinture.

Les robes du couturier, aux tissus sombres et aux mêmes lignes mouvantes, sont placées aux pieds des immenses tableaux de danse de Matisse. Une correspondance évidente pour Charlotte Barat, conservatrice : « On connaît tous, je pense, sa robe Mondrian, mais c’est vrai que les robes, par exemple, inspirées de Bonnard, je ne les connaissais pas », confie-t-elle. « En général, toute cette inspiration qu’il a pu trouver auprès des artistes plastiques, c’était vraiment quelque chose d’incroyable à découvrir. »

C’est la première fois qu’autant de musées s’associent autour d’un artiste. « Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé ont eu le génie de conserver énormément de choses, et c’est à partir de toutes ces archives qu’on a pu faire nos propositions », explique Mouna Mekouar, l’une des commissaires du projet.

Parfois, le parallèle entre la peinture et la couture est flagrant. Exemple avec cette veste iconique nommée « Tournesol » aux broderies jaunes et dorées 600 heures de travail et un hommage à Vincent Van Gogh. Une exposition à voir du 29 janvier au 15 mai 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici