Valérie Pécresse au contact des électeurs pour relancer sa campagne

Critiquée jusque dans son camp pour sa campagne jugée trop froide, Valérie Pécresse a voulu jouer la carte de la proximité vendredi en allant à la rencontre des électeurs
des Ardennes. « Alors, comment ça va dans les Ardennes ? » Arrivée peu avant midi à Signy-L’Abbaye, bourg de 1.300 habitants, la candidate LR pousse méthodiquement la porte des commerces pour prendre la température des électeurs, à un peu plus de deux mois du premier tour.

Proximité et simplicité

« Tant qu’on travaille on est content, mais ça devient compliqué », lance un client de la supérette, chauffeur de taxi. « J’ai vu le prix du plein, c’est au-delà de 100 euros ! », compatit Valérie Pécresse
. Affichant proximité et simplicité, la présidente de la région Ile-de-France écoute chacun, assurant ici « l’importance » des retraites, demandant là « si les jeunes reviennent », sous le ciel gris et humide.

Dans la boulangerie où elle achète une « pétrisane », la baguette locale, elle confie: « Je me suis toujours demandé, comme j’adore le pain: c’est quoi le secret ? ». Dans le café du Pont, elle laisse le propriétaire vérifier le QR code de son pass vaccinal sur son téléphone -« il est valide ! »- et sirote un café -« santé, patron ! »-, sous l’oeil des caméras entassées dans le petit local.

« On va vous suivre à la télé », lance, souriant, un des retraités attablés devant un demi. « On reviendra un weekend, comme ça je pourrai goûter la gnôle ! » réplique la candidate, à qui un client lance un compliment sur son physique lorsqu’elle sort. « Vous savez parler aux femmes ! Les Ardennais sont charmeurs », répond-elle.

Casseroles et sanglier 

Après une table ronde avec des agriculteurs et chasseurs, dans un café aux murs ornés d’une tête de sanglier et de casseroles en cuivre, elle s’est rendue à Charleville-Mézières parler pouvoir d’achat et a tenu une réunion publique devant environ 300 personnes. « Quand on met un euro pour la politique de la ville on mettra un euro d’investissement pour les territoires ruraux », a-t-elle promis, en répétant ses projets de libéralisation des heures supplémentaires et de rachat des RTT.

Elle l’a assuré aux clients du café: « on va aller à la rencontre des habitants », ce qui laisse attendre d’autres déambulations. Figure imposée des candidats en campagne, ce type d’exercice a été peu utilisé jusqu’ici par la candidate LR, qui mise sur la crédibilité et a privilégié les déplacements thématiques et les tables rondes avec des professionnels et associatifs.

Au point d’inquiéter dans son propre camp: dans une interview sévère au Figaro jeudi, Rachida Dati l’a appelée à « passer à l’étape de l’incarnation », en avertissant que la présidentielle ne se résumait pas à « une somme de propositions ». Après un bon début de campagne, dans le sillage de son investiture début décembre, Valérie Pécresse semble marquer le pas dans les sondages.

Une étude OpinionWay publiée vendredi la donne à 15% des intentions de vote, un point derrière Marine Le Pen
et deux devant Éric Zemmour
, en embuscade. Les deux candidats d’extrême droite tiennent la vedette ce weekend avec deux gros meetings prévus samedi.

La nouvelle méthode de proximité de Valérie Pécresse, annoncée en début de semaine, convainc-t-elle ? « Elle ne vient pas parler pouvoir d’achat, elle vient faire sa petite campagne à la campagne », lance Daniel Lamblot, retraité de la SNCF, venu chercher sa petite fille à la sortie de l’école.

« C’est toujours une bonne surprise quand les gens viennent vous voir », assure pour sa part Daniel Durmois, 63 ans, gérant du bar Le Gibergeon, qui regrette: « ici on est des laissés pour compte ». Dans cette campagne « un peu cafougnaque » (confuse, NDLR), il affiche des préoccupations très concrètes, comme « le pouvoir d’achat, ou que le commerce redémarre ».

Quant à la sécurité, qui occupe une place prépondérante dans une campagne marquée par le poids des deux candidats d’extrême droite, « on en parle un peu trop » selon lui. « Ça évite de parler du reste », déplore-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici