nouvel affrontement à distance entre Eric Zemmour et Marine Le Pen

Victor Chabert, édité par Ugo Pascolo
06h18, le 05 février 2022, modifié à
07h04, le 05 février 2022

Duel de meetings ce samedi. Eric Zemmour à Lille devant 8.000 personnes, Marine Le Pen à Reims devant 3.000 de ses militants. Un premier vrai affrontement à distance entre les deux concurrents de la droite nationale, aux enjeux multiples. Pour le candidat de Reconquête, tenter la démonstration de force. Pour la candidate RN, montrer que sa motivation est intacte et remobiliser ses troupes.

Un grand meeting pour Eric Zemmour
au Grand Palais de Lille, une « convention présidentielle
 » pour Marine Le Pen
au Parc des Expositions de Reims. Ce samedi sera le théâtre du premier affrontement à distance entre les deux candidats, dans un contexte de tensions très fortes. L’ancienne présidente du RN estimant notamment dans un entretien qu’il y a « quelques nazis » chez Éric Zemmour
.

Séduire les classes populaires et tenter la démonstration de force pour Eric Zemmour 

Dans l’entourage de Marine Le Pen, on ne veut pas se laisser enfermer dans la comparaison, on insiste bien sur les différences de format. Une « convention présidentielle » n’est pas un simple meeting. Mais l’opposition aura bien lieu. Les candidats prennent la parole à deux heures d’intervalle : 16h15 pour Eric Zemmour à Lille, 18h15 pour Marine Le Pen à Reims, et ils seront télévisés. 

Eric Zemmour axera son discours sur le pouvoir d’achat. Dans le Nord de la France, terres fertiles pour le Rassemblement national, il va essayer de séduire les classes populaires, principal socle électoral du RN. Le candidat va également tenter la démonstration de force. Rassembler 8.000 personnes dans une salle, cela peut être la marque d’une dynamique. D’ailleurs, peu de candidats s’y risquent. Ce sera le troisième meeting important d’Eric Zemmour, après les 13.000 personnes de Villepinte
en décembre dernier, et les 4.500 de Cannes il y a quelques semaines
.

Montrer une motivation intacte du côté de Marine le Pen

Pour Marine Le Pen, l’enjeu est tout autre. Après des semaines difficiles, des défections de certains de ses cadres
, et alors que les sondages lui sont toujours favorables, elle doit montrer que sa motivation est intacte. Cette convention pourra également avoir pour effet de remobiliser ses troupes, alors que certains pourraient être tentés, au sein des fédérations, par l’aventure Zemmour. Les deux discours seront télévisés, après la guerre des mots, c’est une guerre d’image qui commence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici