Le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, fait campagne

Jean-Pierre Farandou réclame beaucoup plus de moyens pour booster le transport ferroviaire qui concourt à la transition énergétique.

La posture est suffisamment rare pour être relevée: un patron a décidé de participer au débat public lancé lors de cette campagne présidentielle. Attention, le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, ne présente pas un programme, simplement une ambition pour son secteur: le transport ferroviaire. Il interpelle les candidats pour qu’ils s’emparent du sujet. Une contribution mise en ligne jeudi sur le site de la fondation Jean Jaurès.

Jean-Pierre Farandou part d’un constat: pour tenir les engagements de l’accord de Paris et arriver à la neutralité carbone en 2050, quoi de plus efficace que le train. «Pour un même trajet, un TGV émet cinquante fois moins de CO2 qu’une voiture diesel ou essence. Pour un même trajet, une tonne de fret transportée en train génère neuf moins de CO2 qu’une tonne transportée en camion», écrit-il.

L’enjeu n’est pas minime: responsables de 31% des émissions de gaz à effet de serre en 2019 en France, les transports constituent le secteur le plus émetteur de carbone, devant…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici