Facebook lance son fil d’info Facebook News en France

Facebook News poursuit son expansion et après les États-Unis en 2019, le Royaume-Uni, l’Allemagne, puis l’Australie l’année dernière, c’est au tour de la France de voir arriver cette fonctionnalité. Elle est progressivement déployée depuis aujourd’hui et le sera complètement en mai prochain.

Facebook s’achète une nouvelle légitimité

Décriée depuis plusieurs années sur sa gestion notamment de la désinformation, la filiale de Meta cache à peine ses intentions en déployant son volet News. En plus d’une assurance de visibilité accrue, Facebook s’assure à bon compte une nouvelle légitimité. « À côté du fil d’actualité classique de Facebook, Facebook News est l’endroit où l’on fournit uniquement des informations venant de sources vérifiées« , car apportées par de vrais médias, a expliqué, sans sourire, à l’AFP (Agence France Presse) le directeur des partenariats avec les médias d’actualité pour l’Europe chez Meta, Jesper Doub.  » Nous sommes persuadés que le journalisme est essentiel pour la bonne santé de nos démocraties « , a-t-il ajouté.

Un accord avec plusieurs médias français importants

Annoncé par le groupe dès le mois d’octobre, le lancement de Facebook News en France a d’abord été rendu possible par la signature d’un accord-cadre avec l’Alliance pour la presse d’information générale (APIG).

Cet accord prévoit un volet financier sur deux ans entre Facebook et les éditeurs français de presse en échange de l’utilisation de leurs contenus. Les médias concernés sont issus de la presse nationale comme Le Journal du dimanche, Le Parisien-Aujourd’hui en France, Les Echos, Le Figaro ou de la PQR comme Le Progrès, L’Alsace, La Voix du Nord ou encore Nice-Matin.

Un nouvel onglet dans l’application FacebookConcrètement, on accèdera à Facebook News par un nouvel onglet depuis l’application. D’un simple click, l’utilisateur accédera à une page info qui présentera des contenus journalistiques sous forme de vignettes avec :

  • Le titre de l’article ;
  • Une image ;
  • Le nom du média.

Les contenus ne seront pas consultables directement sur Facebook. Il faudra cliquer sur les vignettes pour consulter l’info sur le site du média concerné. Les articles payants resteront donc payants.

Des informations ciblées

Inventeur du concept, Facebook ne serait pas Facebook sans ciblage. Ainsi, si Facebook News se présente en deux sections, la première étant commune à tous les utilisateurs avec l’essentiel de l’actualité du jour, l’autre sera basée sur les centres d’intérêt de l’utilisateur. 

La section commune de Facebook News sera construite par des journalistes de Media Services, une filiale de l’AFP spécialisée dans les contenus éditoriaux à la demande. Un choix  » de reconnaissance de l’expérience et de la qualité du travail de notre filiale » s’est félicité Fabrice Fries, le PDG de l’AFP.

Pour l’utilisateur, Facebook News sera tout à la fois un gage de  » qualité  » et de  » diversité  » dans l’accès à l’information, selon le responsable des partenariats d’information de Meta, Mathieu Fritsch. Et pour les médias concernés «  une opportunité formidable d’élargir leur audience, en touchant des publics différents, voire de gagner de nouveaux abonnés. « 

Rappelons que Facebook compte (encore) 40 millions d’utilisateurs mensuels, et rémunère pas moins de 80 médias dans le monde.

Source : Le Monde avec l’AFP 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici